Pubalgie : Origines, Symptômes et Traitements

Vincent Demongeot, Paris
Prendre RDV sur Doctolib.fr
Accueil » Pubalgie : Origines, Symptômes et Traitements

Pubalgie : Symptômes, Traitements, Prévention. Votre Podologue Paris vous informe.

Particulièrement fréquente chez les sportifs, la pubalgie entraîne des douleurs dans le bas-ventre, dans les adducteurs ou encore entre les cuisses. Si vous avez mal lorsque vous montez les escaliers ou lorsque vous lever les jambes, vous souffrez peut-être d’une pubalgie. Votre podologue peut vous aider à prévenir cette pathologie.

Qu’est-ce qu’une pubalgie ?

La pubalgie se caractérise par une douleur d’apparition progressive dans la zone pubienne inguinale qui se ressent parfois également dans les adducteurs. Il s’agit d’une inflammation de la symphyse pubienne, une articulation qui se trouve en avant du bassin et qui relie les deux os iliaques.

Elle survient bien souvent dans les sports nécessitant des accélérations et des changements de direction fréquents comme le football ou le tennis, mais se retrouve également dans la pratique de la danse ou de la gymnastique. Il n’est pas rare que la femme enceinte souffre d’une pubalgie dans le dernier trimestre de sa grossesse.

La pubalgie existe sous trois formes pouvant être associées entre elles :

  • Forme haute : au niveau des muscles abdominaux qui s’insèrent sur l’os pubien ;
  • Forme moyenne : au niveau de l’articulation du pubis ;
  • Forme basse : au niveau des adducteurs de la région pubienne.

Quelles sont les causes d’une pubalgie ?

La pubalgie survient généralement suite à un entraînement trop intensif, après des micro-traumatismes répétés au niveau des muscles de la région pubienne.

Il existe différents facteurs de risque :

  • Un déséquilibre musculaire entre les adducteurs trop puissants et les muscles larges de l’abdomen insuffisants ;
  • Un déséquilibre du bassin ;
  • Une jambe plus courte que l’autre ;
  • Une cambrure lombaire trop importante.

Le manque de récupération après l’effort, une alimentation déséquilibrée et un sommeil peu réparateur peuvent également augmenter le risque de souffrir d’une pubalgie.

Quels sont les symptômes d’une pubalgie ?

La douleur liée à la pubalgie peut s’installer brutalement lors d’un mouvement subit comme la frappe d’une balle ou un démarrage rapide.

Elle peut également apparaître de manière progressive. Cela commence par une simple gêne dans le bas-ventre pendant l’effort, puis au stade suivant, la douleur devient quasi permanente et empêche la continuité de l’activité sportive.

La souffrance localisée dans la région du pubis et de l’aine peut irradier les muscles abdominaux, le périnée ou les testicules et disparaît généralement au repos. Il est possible de sentir une contracture à l’intersection des adducteurs ou des muscles grands droits de l’abdomen.

Comment guérir d’une pubalgie ?

Le traitement de la pubalgie dure entre et 4 et 12 semaines et inclut :

  • Une mise au repos en évitant les activités qui déclenchent la douleur ;
  • Des séances de kinésithérapie pour rétablir l’équilibre entre les abdominaux et les adducteurs ;
  • Un soulagement de la souffrance soit par prise d’anti-inflammatoires soit par mésothérapie ;
  • Des étirements des muscles de la jambe.

Le podologue joue un rôle essentiel dans la prévention de cette pathologie. Il apporte un traitement complémentaire, bien souvent des semelles orthopédiques, visant à corriger les troubles rotatoires du bassin ainsi que les trouves architecturaux du pied.

Il n’est pas rare qu’une pubalgie nécessite une intervention chirurgicale notamment chez les sportifs de haut niveau qui souhaite récupérer leur niveau de performance.