Vincent Demongeot

PODOLOGUE

du SPORT

Paris 75007

Prendre RDV sur Doctolib.fr
Accueil » Podologue du sport » Comment Reconnaître et Traiter un Syndrome des Loges ?

Syndrome des Loges : comment le reconnaître et quels sont les traitements ?

Le syndrome des loges, généralement induit par un traumatisme comme une fracture ou un effort physique intense, entraîne de vives douleurs au niveau d’un muscle.  Il nécessite une prise en charge rapide pouvant déboucher sur une chirurgie afin de libérer le muscle concerné et de diminuer la pression intramusculaire à l’origine des souffrances.

Qu’est-ce que le syndrome des loges ?

Ce syndrome correspond à une élévation anormale de la pression tissulaire à l’intérieur des compartiments contenant les muscles, appelés loges. À l’effort, le volume du muscle augmente parfois de manière disproportionnée au point que la loge devienne trop petite pour le contenir. La pression engendrée va comprimer les nerfs, entraver la microcirculation et entraîner de vives douleurs à type de crampes.

Cette pathologie musculaire se retrouve le plus souvent au niveau de la loge antérieure en avant du tibia, au niveau du mollet et parfois au niveau des membres supérieurs (avant-bras).

Comment savoir si l’on souffre d’un syndrome des loges ?

Dans le syndrome des loges, les douleurs sont intenses, voire insupportables et insensibles à la prise d’antalgiques. Le patient se plaint parfois de fourmillements ou d’engourdissements.

L’examen au repos peut être normal, notamment dans le cas d’un syndrome des loges d’origine chronique. La réalisation d’un test à l’effort et une mesure de la pression intramusculaire sont alors nécessaires pour confirmer le diagnostic. À la fin du test, la zone concernée est tendue, le muscle dur et douloureux. La pression mesurée au repos, une minute après l’effort et 5 minutes après l’effort est supérieure aux valeurs normales de référence.

Quelles sont les causes du syndrome des loges ?

Le syndrome les loges peut être de forme aiguë ou chronique.

Dans le premier cas, il est dû soit à une diminution de la taille du contenant comme après la pose d’un bandage trop serré ou d’un plâtre, soit à une augmentation du contenu de la loge musculaire après une fracture du tibia ou une déchirure musculaire par exemple.

Le syndrome des loges chronique fait suite à une sollicitation trop importante d’un muscle, il concerne principalement les sportifs et survient toujours après la même durée d’effort. Dans ce cas, la localisation la plus fréquente est le mollet. Les sports les plus concernés sont la course à pied, le football ou encore le ski de fond.

Comment soigner un syndrome des loges ?

Le syndrome des loges d’origine aigu nécessite bien souvent une intervention chirurgicale visant à obtenir une décompression, obtenue en pratiquant une ouverture des loges concernées. Une rééducation d’au moins 6 semaines chez le kinésithérapeute est nécessaire pour réhabituer le muscle à travailler.

Lorsque le syndrome des loges est le résultat d’un effort sportif trop intense, le professionnel de santé conseillera avant tout une mise au repos du muscle avec un l’arrêt de l’activité sportive en question. Le patient peut avoir recours à l’application de poches de glace pour diminuer la douleur.

Là encore, des séances de kinésithérapie incluant des étirements, des ultra-sons ainsi que des séances de drainage lymphatique et de massages peuvent être prescrites.

Le podologue intervient également dans le cas d’un syndrome des loges afin de réaliser un bilan postural complet visant à mettre en évidence d’éventuels défauts de posture. Il peut être amené à prescrire des semelles orthopédiques afin de limiter les tensions musculaires et d’éviter les crampes.

Podologue du sport

Spécialiste en podologie du sport, il possède une grande experience dans la prise en charge des sportifs de hauts niveaux (tennis, running , rugby……)

Il prend en charge les adultes, les enfants sportifs ou non.