Podologue Posturologue

Professionnel de santé  et titulaire du Diplôme d’état de Pédicure Podologue, le podologue est LE spécialiste de la santé de vos pieds.

Prendre RDV sur Doctolib.fr

L’ostéochondrite de croissance

L’ostéochondrite de croissance, qu’est-ce que c’est ?

L’ostéochondrite est une anomalie de croissance d’un ou plusieurs os, très connue des experts podologues.

Le squelette se développe grâce aux noyaux d’ossification, souvent présents à l’extrémité des os. L’ostéochondrite est la nécrose du(des) noyau(x) d’ossification d’un os, les cellules osseuses meurent progressivement. Cette pathologie est souvent bilatérale et proche des articulations.

Il existe plusieurs formes d’ostéochondrite. Voici la présentation de deux ostéochondrites typiques :

La maladie de Sever est une ostéochondrite du talon, elle atteint l’os calcanéum. Cet os est le premier à toucher le sol lors d’un pas en avant, les conséquences fonctionnelles sont donc importantes dans la vie quotidienne de l’enfant.

La maladie d’Osgood-Schltatter est également très handicapante pour l’enfant puisque l’affection se localise sur la tubérosité tibiale antérieure, où le tendon rotulien s’insère.

Quelles sont les causes de l’ostéochondrite ?

L’étiologie de l’ostéochondrite est encore très peu connue. Des facteurs génétiques, vasculaires et de tabagisme passif sont suspectés.

Au cours de la croissance, une zone osseuse peut être mal vascularisée voir ne plus être irriguée du tout. Les cellules osseuses ne sont plus nourries et la nécrose à l’origine de l’ostéochondrite se forme.

Dans plusieurs cas dont les maladies de Sever et d’Osgood-schlatter évoquées précédemment, elle est liée à une pratique sportive intensive. Elle touche une majorité de garçon au moment de la préadolescence (entre 8 et 15 ans).

Comment identifier les symptômes de l’ostéochondrite ?

L’ostéochondrite est significative de plusieurs symptômes.

D’abord, l’enfant exprime une douleur articulaire à l’effort, sans signe apparent d’inflammation (chaleur, rougeur et œdème). La douleur causée par l’ostéochondrite est mécanique et non permanente, elle se déclenche pendant un mouvement. La nuit, la douleur est rarement ressentie.

La mobilité de l’articulation est préservée. En revanche, l’amplitude de chaque mouvement peut être réduite.

Tous les signes d’inflammation, de fièvre ou de douleur nocturne contredisent le diagnostic de l’ostéochondrite.

Le diagnostic de l’ostéochondrite s’effectue cependant toujours avec examen radiographique.

Quelles solutions de traitement envisager en cas d’ostéochondrite ?

Le traitement de l’ostéochondrite nécessite un avis médical professionnel.

L’arrêt total de l’activité physique est fortement recommandé. C’est ce qu’on appelle la guérison naturelle. Il est très difficile de le demander à un enfant, surtout à cet âge. Cependant l’enfant doit comprendre que courir, jouer dans le cours de récréation et faire du sport sont des activités à reprendre progressivement.

La douleur est le symptôme indicateur de l’état de l’articulation. Un traitement pharmacologique est possible, mais ce traitement cache l’état de santé réel de l’enfant. Il est plus conseillé d’appliquer de la glace sur l’articulation lorsque la douleur apparaît.

Une attelle peut être prescrite. Pour les ostéochondrites touchant les membres inférieurs, des orthèses plantaires ou des semelles orthopédiques permettent à l’enfant d’adapter une position correcte et moins douloureuse.

Au contraire d’un plâtre, aucun mauvais appui fera pression sur l’os et le côté sain ne sera pas sursollicité. Consultez votre expert podologue pour en savoir plus sur les traitements orthopédiques de l’ostéochondrite.

Les traitements chirurgicaux ne sont pratiqués que dans certains cas particuliers (arrachements osseux, entorses, etc.).