Podologue Posturologue

Professionnel de santé  et titulaire du Diplôme d’état de Pédicure Podologue, le podologue est LE spécialiste de la santé de vos pieds.

Prendre RDV sur Doctolib.fr

Pied Varus

Pied varus

  1. Définition. Qu’est-ce qu’un pied varus ?

Le pied varus est une déformation grave du pied. Il s’agit d’une anomalie de position en inversion. Cette anomalie regroupe le pied bot varus équin et le pied varus équin positionnel.
Le pied bot varus équin est une urgence thérapeutique. Il se manifeste par une déformation parfaitement visible du pied : en effet, l’ensemble du pied est tourné vers l’intérieur, à un angle de 90°.
Le pied varus équin positionnel est également une déformation du pied, à laquelle s’ajoute une déformation de la jambe.
Cette pathologie touche en moyenne un enfant pour 800 à 1000 naissances. Elle concerne davantage les garçons que les filles. Une fois sur 2, elle est bilatérale : les 2 pieds (et jambes, en cas de pied varus équin positionnel) sont touchés.

  1. Quelles sont les causes de cette pathologie ?

Le pied varus est une pathologie congénitale. Elle résulte d’une compression subie par le fœtus lors de la fin de la grossesse. Comme celui-ci dispose de peu de liberté de mouvement, ses pieds peuvent se rétracter vers l’intérieur et demeurer dans cette position jusqu’à l’accouchement.
Cette pathologie est héréditaire. Elle est davantage observée lorsqu’un des parents ou un membre de la fratrie a présenté un pied varus.

  1. Comment identifier ses symptômes ?

Le diagnostic du pied varus, qu’il soit bot varus équin ou varus équin positionnel, se fait à l’œil nu.
Dès la naissance, on remarque une déformation du pied. Celui-ci est en inversion, avec une supination, une adduction de l’avant-pied, un varus de l’arrière-pied, ainsi qu’un équin de la cheville.
Quant au pied bot varus équin, celui-ci présente en plus une déformation de la jambe.

  1. Quelles solutions de traitements envisager ?

Le traitement du pied varus, qu’il s’agisse du pied bot varus équin ou bien du pied varus équin positionnel, est à commencer dès la naissance de l’enfant.
Après une échographie permettant de vérifier la correction, cette pathologie est traitée selon la méthode de Ponseti. Cette méthode consiste à poser des plâtres correcteurs de manière successive. Ainsi, chaque semaine, et ce pour une durée de 5 semaines, les plâtres cruro-pédieux sont changés.
Après cela, un chirurgien procède à une ténotomie du tendon calcanéen, sous anesthésie générale ou locale. Il pose ensuite un dernier plâtre, pendant 3 semaines en moyenne.
L’ensemble permet de corriger rapidement la déformation du pied varus, à condition de maintenir les résultats en portant une attelle de dérotation.
Cette attelle est la même, que l’atteinte soit uni- ou bien bilatérale. Au début, elle doit être portée en permanence. Par la suite, le temps de port peut être réduit de manière progressive, au fur et à mesure de la croissance de l’enfant, jusqu’à être arrêté vers 5 ans.
Sans ce port d’attelle permanent, la pathologie peut récidiver. Il est alors nécessaire de réaliser de nouveaux plâtres, et dans certains cas, un transfert du tendon tibial antérieur.
Par la suite, l’acquisition de la marche pourra se faire sans difficulté. Néanmoins, l’enfant pourra conserver une boiterie plus ou moins importante. Celle-ci pourra se corriger à l’aide d’un traitement podologique, avec le port d’orthèses plantaires sur-mesure et de chaussures adaptées.