Podologue Posturologue

Professionnel de santé  et titulaire du Diplôme d’état de Pédicure Podologue, le podologue est LE spécialiste de la santé de vos pieds.

Prendre RDV sur Doctolib.fr

La Tendinite Fibulaire

Qu’est-ce qu’une tendinite fibulaire ?

Les tendons
fibulaires
 sont constitués de deux tendons : le
tendon du muscle court fibulaire et le tendon du muscle long fibulaire. Situés
sur le côté externe de la cheville, ces tendons passent en arrière de la
malléole externe et sous le pied, ils viennent par la suite se fixer sur la
base du 5ème et du 1er métatarsiens. Leurs actions sont la flexion plantaire et
le mouvement de l’éversion.

La tendinite
fibulaire
 est un trouble musculo-squelettique (TMS) qui
correspond à l’inflammation des
tendons fibulaires. On parle de tendinite des fibulaires lorsque ces derniers,
fatigués ou pathologiques, deviennent douloureux. La douleur survient en
particulier lors de la mise en tension des tendons. Elle peut persister au
repos. 


Quelles sont les causes de cette pathologie ? 

Comme ils sont les principaux stabilisateurs du pied,
les tendons fibulaires sont régulièrement sollicités lors de différentes
activités physiques telles que la course,  la danse et tous les gestes du
quotidien. Cet excès de l’utilisation des tendons et leur positionnement
anatomique pourraient aboutir à des traumatismes tels que les entorses répétées
provoquant l’inflammation de ces tendons. 

D’autres causes peuvent être à l’origine d’une tendinite fibulaire : 

  • un rhumatisme ;
  • le varus de l’arrière-pied ;
  • le pied creux ;
  • porter des chaussures de mauvaise
    qualité ou qui ne sont pas adaptées à son pied.

Comment identifier ses symptômes ?

Les principaux symptômes d’une tendinite
fibulaire sont : 

  • la douleur de la malléole externe.
    Une douleur accentuée lors du mouvement d’éversion contrariée. Cette
    douleur a tendance à irradier en haut vers le genou ;
  • un œdème au niveau de la malléole
    peut survenir également ;
  • la cheville devient instable,
    surtout lors de la rupture du tendon ; 
  • parfois, une chaleur au niveau de la
    malléole externe peut être ressentie.

Quelles solutions de traitements envisager ?

Pour traiter
la tendinite fibulaire
, l’un des moyens utilisés est la mise en
place d’orthèses plantaires pour
permettre de limiter les douleurs et de les soulager de façon significative. En
effet, les orthèses plantaires sont souvent prescrites afin de soulager
des douleurs
articulaires et musculaires
 liées aux pieds. Ce sont des
appareillages spécifiques que l’on place dans les chaussures. Elles ont pour
but de redonner au corps son équilibre et pallier aux dysfonctionnements qui
sont dus aux anomalies du pied. Généralement, les orthèses plantaires
s’inscrivent dans un cadre de traitement plus général : chirurgical ou
médicamenteux. 

Lorsque la tendinite fibulaire est modérée : un repos et une
immobilisation jusqu’à 6 semaines à l’aide d’une botte en résine est envisagée.
Le repos permet d’éviter les gestes qui pourraient aggraver la tendinite. 

Les traitements
médicamenteux
 sont également efficaces : les
antalgiques, anti-inflammatoire non stéroïdiens  et infiltrations sont à
prescrire. 

Le traitement chirurgical est effectué en cas d’échec du traitement
médical. Le type de chirurgie qui sera pratiqué dépend de l’état du tendon. La
chirurgie a pour but de réparer le tendon, de lui redonner son aspect naturel,
et même de le renforcer dans certains cas.