Podologue Posturologue

Professionnel de santé  et titulaire du Diplôme d’état de Pédicure Podologue, le podologue est LE spécialiste de la santé de vos pieds.

Prendre RDV sur Doctolib.fr

Maladie de Morton

La maladie de Morton (ou névrome de Morton)

1. Définition. Qu’est-ce que la maladie de Morton ?
2. Quelles sont les causes de cette pathologie ?
3. Comment identifier ses symptômes ?
4. Quelles solutions de traitements envisager ?

Vous ressentez une douleur sur le dessus du pied en marchant, ou lorsque vous vous tenez trop longtemps debout ? Il s’agit peut être de la maladie de Morton.

La maladie de Morton, qu’est-ce que c’est ?

La maladie de Morton ( ou névrome de Morton ) est une pathologie qui s’explique par la compression d’un nerf, par les têtes des os des doigts de pieds et de leurs ligaments solidaires, dans la zone inter-métatarsienne des 3èmes et 4èmes orteils. Le nerf, ainsi étouffé, s’irrite et se renfle de telle sorte qu’il se transforme en névrome (ou nodule), et provoque une vive douleur au niveau de l’avant-pied. C’est assez rare, mais il arrive que le syndrome de Morton concerne les deux pieds simultanément.

Quelles sont les causes de cette pathologie ?

Si on ne connait pas bien les causes précises de cette pathologie, on arrive tout de même à distinguer certains facteurs favorisant son évolution. Il semblerait que certaines morphologies de pieds (pied plat, hallux valgus etc…) y soient plus exposées. On remarque que ce syndrome touche majoritairement les femmes de plus de 50 ans. De même qu’on fait un lien avec le port de chaussures trop serrées, il apparait que celui de talons hauts favoriserait d’autant plus l’irritation du nerf en cause dans cette maladie.

Comment dépister un névrome de Morton ?

On ne repère pas vraiment de symptômes visibles à cette affection. Néanmoins, les patients qui en souffrent rendent compte d’une vive douleur au dessus du pied, localisée précisément entre le 3ème et le 4ème orteil. Qu’il soit en statique ou en mouvement, le pied est sujet à des engourdissements et à une sensation de picotement, comme par influx électrique. Cependant, ces symptômes ont tendance à diminuer et disparaitre, déchaussés, et en position horizontale. En somme, la douleur s’exprime lorsque le pied est sous une pression favorisant les frottements contre l’épiderme, et lorsque son appui est trop sollicité.

Quelles sont les solutions de traitement pour soigner cette affection ?

Si la nature du névrome de Morton fait encore débat dans les cercles médicaux, il existe plusieurs solutions efficaces pour le soigner. On aura tendance, dans un premier temps, à préférer une approche médicale. Ainsi, il sera conseillé au patient de ne pas porter de chaussures trop serrées et de proscrire les talons hauts. De la même manière, il s’agira d’une diminution significative des activités sportives et du temps de marche (qu’elle soit longue ou en piétinement).

En complément de ces contre-indications, il sera question de porter une semelle orthopédique ou une orthèse plantaire. Ces dernières oeuvreront à la réduction de la sollicitation de la zone douloureuse dans le maintien d’une posture verticale. On peut aussi procéder à des infiltrations de cortisone pour provoquer ou accélérer la guérison.

Dans le cas où l’on constaterait un échec de ce traitement dit léger, il faudra avoir recours à une intervention chirurgicale. Celle-ci peut peut s’envisager de deux façons. L’une tend à garder le névrome en coupant les ligaments qui le serrent et l’une des têtes métatarsiennes, pour le soulager de leur contrainte et ainsi faciliter sa guérison. L’autre consiste en l’excision du nerf atteint. Dans les deux cas, il s’agit d’un geste chirurgical relativement rapide qui peut s’effectuer sous anesthésie locale.

Dans l’éventualité d’une ablation du nodule, il faut s’attendre à des effets secondaires post-opératoires. Le patient remarquera une évidente insensibilité de cette zone, pour commencer, mais aussi une possible résurgence de la douleur à la repousse des nerfs. C’est pourquoi nous ne pratiquons cette opération qu’en dernier recours.

La plupart du temps, le traitement médical suffit à soigner la maladie de Morton. Aussi, aux premiers symptômes d’une douleur au-dessus, ou en-dessous du pied, n’hésitez pas à consulter immédiatement un podologue du sport pour obtenir rapidement un diagnostic.